04-2013
04

Repiquez vos plants de tomates

Publié par Thierry, Catégorie : Méthodes et conseils, Semer, Tomate

Vous avez préparé tout le matériel nécessaire et vous êtes prêts à repiquer vos tomates. C’est un phase un peu fastidieuse mais assez amusante quand on imagine qu’une petite plantule enfoncée dans du terreau va devenir un plante de 2m de haut avec des tomates énormes (sauf si c’est des tomates cerises, on se comprend !). On fait exactement les mêmes opérations pour toutes les variétés.
godets remplis de terreau

Remplissage des pots

Attention, c’est ma méthode perso, vous pouvez trouver vos propres variantes et je ne suis pas certain qu’elle plaira aux écoles spécialisées dans ce domaine mais c’est pas fait pour ;) Enfilez des gants en latex si vous voulez pas vous salir les mains et remplissez les godets de terreau à raz bord, sans tasser. Effritez les mottes de terreau, il faut que l’ensemble soit homogène.

Extraction du jeune plant de tomate

Arrosez copieusement les plants pour faciliter le travail. séparation des plants de tomateC’est jour de fête, ils ont le droit de se baigner !

Avec un couteau coupez des parts de tarte dans la coupelle. Ensuite, essayez de décompacter le morceau en l’étalant entre vos doigts. Aidez vos d’une vieille fourchette pour séparer les plants, il doivent avoir le moins de terre possible pour ne pas faire un gros paquet bien lourd à porter par la tige. On peut facilement séparer les plants en les attrapant délicatement à la base et en tirant doucement. On casse quelques racines mais du moment qu’il en reste. Si ça arrive, jetez le plant qui n’a plus de racine… Ne traitez pas tout les plants d’un coup car ils n’aiment pas vraiment rester les racines à l’air, il faut agir vite.

Choisissez les plants les plus jolis :
quelques critères pour vous aider

  • Plus la distance entre les cotylédons et les feuilles est courte, mieux c’est
  • Prenez ceux qui ont les feuilles les plus développées
  • Ceux qui ont la tige la plus épaisse (la plus dure et solide pour la suite)
  • Pas trop haut ni trop tordus
  • Éliminez ceux qui ne sont pas comme la majorité et les tout fins et rachitiques

Déposez-en 5 ou 6 devant vous délicatement et rapprochez les pots.

 

Repiquage

  1. Plantez 2 doigts en plein milieu du pot, le plus profond possible
  2. Tenez de la main gauche un plant au dessus du trou, racines bien vers le fond du pot, les cotylédons le plus proche possible de la surface du terreau
  3. Enfoncez les doigts dans le terreau en faisant le tour du pot mais sans écraser la zone où se trouve le plant. Le plant doit être bien droit et au milieu.
  4. Déposez le pot dans la bassine remplie de 4-5 cm d’eau pour que le terreau commence à s’imbiber par le bas.
  5. Recommencez avec les suivants
  6. Arrosez les pots qui se trouvent dans la bassine (sans mouiller les feuilles !) puis sortez les afin qu’ils s’égouttent

Et voilà, recommencez autant de fois que nécessaire.

Entretien au quotidien

Dans la mesure du possible et surtout tant que les plants sont encore jeunes, il faut veiller à ce qu’ils n’aient pas froid, qu’ils ne prennent pas la pluie ni le vent. Je les rentre tous les soirs et je les sors dès que le temps est convenable, même un peu frais et venté, pour renforcer les plants. Si vous les laissez en permanence à l’intérieur, les pieds de tomates n’auront pas assez de lumière et trop de chaleur, ils vont grandir vite et deviendront fragiles.

Arrosez les une fois tous les 2 jours, plus souvent si il fait très chaud, il faut éviter que le terreau sèche sinon il est difficile de le mouiller à nouveau. Si par malheur vous avez oublié d’arroser et que les plants baissent la tête, ça n’est peut être pas fichu : Remplissez de 6cm d’eau un seau ou une bassine, déposez les pots à sauver et câlez-les pour ne pas qu’ils se retournent. Laissez baigner 15 min puis revenez ajouter de l’eau si le niveau a baissé. Laissez baigner plusieurs heures comme ça, les plantes devraient relever la tête, si oui elles sont sauvées.

J’avais pris pour habitude de poser la cagette sur le gazon pour l’arroser sans salir la terrasse et ensuite les laisser au soleil. Mais j’ai eu la désagréable surprise de les retrouver envahis de fourmis. Après 3 jours, au cours d’un arrosage, j’ai constaté qu’elles avaient élu domicile dans un des godets : je l’ai complètement démonté, j’ai repris du terreau propre et j’y ai replanté le plant. Depuis je les pose sur une table ou autre. Il y a toujours des fourmis qui passent mais c’est pas méchant tant que ça reste un petit nombre !

{EMPLACEMENT PUB}
 

Laissez un commentaire