05-2013
06

Plantez vos pieds de tomate

Publié par Thierry, Catégorie : Méthodes et conseils, Planter, Tomate

jeune plant de tomate en terreDans les régions les plus favorisées, les tomates peuvent se planter mi avril. Dans les plus rudes, on attendra mi mai, après les saints de glace… Si le gelées semblent écartées et que la terre se réchauffe, n’attendez pas que vos plants fleurissent en pot : plantez vos tomates !

Préparation du sol

Désherbez et ameublissez la terre. Choisissez un endroit ensoleillé, la chaleur ne pose pas de problème.Le trou de plantation devrait faire 20cm de profondeur sur 20cm de côté mais si la terre est dure, facilitez la vie de vos tomates en la remuant un peu plus profond. Prévoyez des piquets assez costauds si vous plantes des grosses tomates (comme les variétés russes, beef steak, cœur de bœuf …) et assez grands (dans les 2m).

Commencez par planter tous les piquets. Si vous faites des rangs, séparez les piquets de minimum 50cm, idéalement 80cm si vous avez suffisamment de place. Entre deux rangs, prévoyez 1m car il faudra pouvoir passer entre les deux pour la taille et la récolte. Pour les petits jardins, réduisez au mieux cet écart, ça sera moins confortable pour vous et pour les tomates…

Faites un trou de 20cm de profondeur juste à côté de chaque piquet et jetez y un grosse poignée de compost que vous mélangez avec la terre au fond du trou.

Plantation des tomates

C’est le plus facile, sauf pour le dos ! Arrosez tous vos godets avant de commencer, puis un par un dépotez-les et placez-les au fond du trou en ramenant du mélange compost-terre autour de la motte. N’hésitez surtout pas à enterrer le plant jusqu’au premières feuilles. Ramenez la terre autour de la motte, tassez doucement pour obtenir un cuvette qui gardera l’eau d’arrosage. Enlevez les feuilles qui touchent la terre puis arrosez copieusement.

En enterrant le pied de tomate, il prendra racine sur toute la longueur enterrée et sera mieux nourri. Certains pieds sont parfois très fins et ne résisteraient pas au premier coup de vent si ils étaient plantés normalement. Mon père plante carrément le pied en biais dans la terre en laissant juste dépasser la tête…

C’est pas tout à fait terminé !

Procurez-vous des œillets d’inde : c’est une fleur qui repousse certains parasites de la tomate (nématode), elle est une compagne indispensable. En plus c’est très joli et les insectes pollinisateur apprécieront. Plantez-en entre les pieds de tomate ou du moins un sur deux. Avec de la chance, ces fleurs se ressèment facilement l’année suivant, il suffira de les repérer pour éviter d’en acheter.

Plantez aussi du basilic. Si ils se marient dans l’assiette, ils se marient dans le potager ! Le basilic poussera à l’ombre de la tomate (il n’aime pas trop le plein soleil, mais il résiste assez bien tout de même) et il suffira d’en prélever quelques feuilles au moment de passer à table !

Enfin, installez un paillage pour éviter la repousse de mauvaises herbes et pour conserver l’humidité des arrosages. Le paillage peut être de la paille, de l’herbe de tonte préalablement séchée (si elle fermente autour du pied, elle le fera pourrir), des copeaux de bois … bref, un produit sec, broyé et naturel.

Et ensuite ?

On peut installer l’arrosage, automatique ou non, un goutte à goutte à chaque pied. Assurez vous qu’il délivre une quantité d’eau suffisante. En tout cas, l’arrosage doit se faire régulièrement et sans arroser les feuilles, de préférence au petit matin pour que l’humidité ambiante soit vite éliminée par le soleil. La tomate craint les maladies cryptogamiques causées pour une excès d’humidité. Si vous faites attention, vous n’aurez pas besoin de traiter !

Pour ce qui est de la taille, j’en parlerai dans un autre article… laissons les pousser un peu;)

Mots-clés: cultiver des tomates dans le copeaux
{EMPLACEMENT PUB}
 

Laissez un commentaire